CD-ROM du site internet
Biographie
Contexte
Technique

Les Séries

Les 36 vues de la Tour eiffel
Les Aspects de la Nature
Au vent de Noroit
Le Beau Pays de Bretagne
Etudes de vagues
La féérie des heures
Les paysages bretons

Oeuvres uniques

Aquarelles
Eaux fortes
Huiles
Lithographies
Ombres
Xylographie

Les techniques employés par Henri Rivière



Xylographie  

La xylographie est une gravure en relief, ou taille d’épargne, sur du bois. Cette technique de gravure consiste à creuser certaines parties de la surface d'une planche de bois, pour que le dessin à reproduire apparaisse en relief sur la planche. -

Théatre d'Ombre  

Le théâtre d’ombre consiste à projeter sur des tableaux fixes des silhouettes. La profondeur de champ des paysages est donnée par les nuances de noir et gris. Les personnages arrivent en suite. Au début les silhouettes étaient peintes sur un morceau de verre placé sur la source de lumière. Ultérieurement les silhouettes en carton commencent à s'animer, montées sur des patins elles traversent l'écran de droite à gauche. En multipliant les sources de lumière animer la scène de décors peints par des éléments mobiles : un éclair dans le ciel, le mouvement de la lune... Pour colorer les fonds la technique est simple on place des filtres de couleur près du projecteur. Le plus près du projecteur, donne la couleur de fond, les nuances et les dégradés sont obtenus grâce aux verres placés dans un second châssis. La combinaison de l'ensemble de ces plaques de verres permet d'obtenir des dégradés. -

Préalable  

Pour éclaircir les différentes techniques de l’estampe, il faut définir les termes. Le terme générique englobant toutes sortes de gravure et de lithographie est l’estampe. -

Lithographie  

La lithographie est une gravure à plat. Cette technique se fonde sur la répulsion réciproque de l'eau et des corps gras. Tout d'abord, l'artiste dessine une image sur une pierre, à l'aide d'une encre grasse qu'il applique à la plume ou au pinceau. La pierre est ensuite entièrement recouverte d'un mélange d'acide nitrique et de gomme arabique. Comme l'eau n'adhère pas aux parties grasses dessinées à l'encre, l'artiste passe au rouleau une couleur, qui se fixe sur les parties grasses. L’image est alors imprimée sur une feuille de papier. -

Les Monogrammes  

Inspiré de l'art asiatique, ces signatures réalisées à l'aide de sceaux sont typique de la Belle Epoque. En voici une planche extraite du “Premier livre des monogrammes” de George AURIOL, planche 5, éd.Librairie Centrale des Beaux Arts, Paris, 1901. -

Huile  

L’huile est une peinture à séchage lent. Elle est généralement utilisée sur toile mais peut aussi être posée sur d’autres supports : bois, métal, … -

Estampe  

L’estampe correspond à un terme général désignant la production d’une image sur un support papier, à l’aide d’une matrice. Une fois la matrice achevée, il est possible de reproduire plusieurs fois l’image. -

Encre de Chine  

L’encre de chine est noire, délayée à l’eau, généralement posée au pinceau ou à la plume. -

Eau-forte  

L’eau-forte est une gravure en creux. Cette technique consiste à enduire une plaque de métal avec un vernis résistant à l'acide. Sur cette plaque, à l’aide d’une pointe fine, le graveur trace son dessin. Il ôte ainsi la couche protectrice de vernis. Une fois son dessin achevé, il immerge la plaque dans un bain d'acide qui ronge le métal aux endroits dénudés. La profondeur du trait résulte de la durée d'immersion de la planche dans l'acide. Le dessin est reproduit sur le papier. -

Aquarelle  

L’aquarelle est une peinture à l’eau de couleur, dont le pouvoir couvrant est faible, posée sur papier. On utilise beaucoup la transparence par superposition. -


Les Amis d'Henri Rivière   2004 - 2012©